Pas n’importe quel évènement scout!

Par Shawn Kitchen

Le ciel était couvert la journée où nous sommes arrivés au camp Woods, il y a de cela trois ans, pour le 12e Jamboree canadien à Sylvan Lakes en Alberta. La tempête de grêle de la veille nous avait laissé quelques bleus et nous étions épuisés et marabouts. Nous avons déchargé nos autos et monté nos tentes. Bien qu’aucun d’entre nous ne l’ait affirmé, nous étions clairement contents d’être finalement arrivés.

Nous étions sur la route depuis trois jours. Nous avions parcouru plus de 2100 kilomètres d’autoroute avec des paysages à perte de vue. Nous n’arrêtions seulement que pour manger, mettre du gaz, dormir et visiter les fameux Liard Hot Springs, et, bien sûr, aller au Costco. On aurait dit que l’excitation des derniers mois diminuait à chaque kilomètre parcouru, comme c’est souvent le cas lors de long voyage en voiture.

Bien que nous étions toujours fatigués de notre voyage, nous avions très hâte de visiter le site à notre arrivée. Nous nous sommes rapidement perdus. Comme membres du personnel de service, nous étions arrivés plus tôt pour préparer nos stations pour la semaine à venir. En marchant sur les sentiers déserts, nous avons discuté de la vente de maïs soufflé scout, de l’emballage d’épicerie et du remplissage de sacs de sable que nous avions fait pour amasser des fonds pour notre voyage. Même si tout ça nous semblait bien loin au départ, nous savions maintenant que ça en avait valu la peine.

Nous avons rapidement rencontré quelqu’un que nous avions déjà rencontré lors d’un autre évènement scout. À ce moment, je la considérais seulement comme « la fille scoute avec qui je suis ami sur Facebook ». Je n’avais jamais vraiment rencontré d’autres scouts en dehors de mon groupe et j’avais hâte de rencontrer les autres membres de sa compagnie ou de son clan et de me faire de nouveaux amis. Une décision qui, sans que je le sache, changerait le cours de mon parcours scout.

Peu de temps après, les participants ont commencé à arriver. L’excitation et le goût de l’aventure étaient à son comble! Partout où vous alliez, les participants discutaient des journées excitantes à venir. Certains étaient fébriles à l’idée d’essayer les tyroliennes et de faire du kayak, d’autres se rassemblaient pour essayer de trouver les badges les plus cool!

Comme membre du PDS responsable de la Radio CJ 88,1 FM, je me suis souvent retrouvé au cœur de l’action. Il y avait des activités fascinantes et rocambolesques comme de l’escalade de roche, du tir à l’arc, de la nage, de la plongée en apnée, de la randonnée et une journée gratuite en ville. Certaines activités libres incluaient de la lutte de sumo, la confection de bracelet paracorde, des concerts live, des jeux et toute une gamme d’activités liées à la science, aux technologies, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM). Partout où vous alliez, des souvenirs étaient en train d’être créés.

En y réfléchissant bien, je me demande pourquoi les Jamborees canadiens sont aussi importants. Pourquoi autant de gens se déplacent-ils pour une semaine d’activités? Ne serait-ce pas plus abordable de camper plus près de la maison, ou encore plus excitant de voyager à l’étranger? Les voyages d’échange ne permettraient-ils pas de créer des liens plus solides? Possiblement… Certes un séjour de camping local coûterait bien moins cher et un voyage à l’étranger serait potentiellement plus intéressant. Toutefois, ça ne change pas le fait que des milliers de scouts sont attirés par le Jamboree canadien lorsqu’il a lieu. Pourquoi donc? Qu’est-ce que le Jamboree offre de si unique?

L’expérience d’aventures canadiennes. L’évènement scout le plus important repose réellement sur l’expérience et l’aventure. Voyez-vous, les JC ne sont pas comme n’importe quel autre évènement scout! Il ne s’agit pas seulement de ce que vous faites pendant le camp, mais de tout ce que vous y récoltez, soit des histoires, des souvenirs et des amis. Pensez au Jamboree comme à une grande fête, où tout le monde se réunit simplement pour avoir du plaisir. C’est une bonne occasion de se rappeler que nous faisons tous partie d’un mouvement mondial qui regroupe plus de 40 millions de membres.

Il ne s’agit pas seulement de ce que vous faites pendant le camp, mais de tout ce que vous y récoltez, soit des histoires, des souvenirs et des amis.

Comme toute bonne chose à une fin, le JC 2013 s’est éventuellement terminé. Nous avons rempli nos autos et nous sommes retournés à la maison. Et bien que la distance ait été la même, le voyage du retour a paru beaucoup plus court. Nous sommes arrivés chez nous deux jours après avoir quitté le camp, fatigués, sales et beaucoup plus bronzés. Les aventures étaient terminées et l’excitation commençait à redescendre, mais les souvenirs eux sont indélébiles.

J’ai personnellement retiré beaucoup plus que des souvenirs de mon expérience du JC 2013. Environ un an après la fin du JC, j’ai déménagé pour aller à l’école et j’ai joint le clan que j’avais rencontré lors de ma première journée au JC. Le Jamboree m’a donné une toute nouvelle famille scoute qui m’a accueilli à bras ouverts.

 

Shawn Kitchen
Porte-parole jeunesse national
@ShawnOfTheYukon

Découvrez comment vous pouvez participer au JC 2017. Visitez le site web du JC 2017 : scouts.ca/jc17

Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.