Les scouts du 26th Halifax remportent le concours de création technique

Cette année, la troupe scoute 26th Halifax (Nouvelle-Écosse) a participé au Concours de création technique pour collégiens, organisé par Engineers Nova Scotia. Durant tout un après-midi, les participants ont relevé des défis tout en s’amusant. L’occasion leur a été offerte de faire preuve de créativité sur les questions actuelles liées aux changements climatiques et d’inventer ou de façonner un cadre de vie plus sûr et plus résilient. Aussi, j’ai l’immense plaisir d’annoncer que, grâce à leur travail assidu et à leur esprit créatif, une équipe de scouts du 26th Halifax a remporté le premier prix du concours pour son invention.

L’événement a eu lieu le 25 mars 2017 à la Bibliothèque centrale d’Halifax. Il s’agissait d’un concours ouvert à tous les collégiens de la ville. Les équipes participantes n’ont reçu que quelques renseignements vagues concernant les paramètres de leur projet de création technique avant le lancement du concours. Tout le monde savait que le thème du concours était lié aux changements climatiques sans plus. Chaque équipe a pris connaissance des paramètres de l’invention qu’il devait concevoir et réaliser au début du concours, puis a disposé d’une heure pour concrétiser son projet.

L’idée principale était de créer un dispositif (aucun détail précis n’était fourni; cela pouvait être n’importe quoi) capable d’empêcher des déchets toxiques de se déverser hors d’un contenant durant un tremblement de terre. Durant le concours, le déchet toxique était symbolisé par de l’eau et le contenant par une tasse. Dans le cadre de ce concept, les équipes n’avaient pas le droit de recouvrir le dessus de la tasse et celui-ci devait se trouver au moins à 10 cm au-dessus de la surface d’une table. En outre, on a donné aux équipes différents matériaux qu’elles pouvaient intégrer à leur création : des bandes élastiques, des brochettes pour barbecue, du ruban adhésif, de la ficelle, des bâtonnets de glace et des cure-pipes. La valeur de chaque élément fourni a été estimée et les équipes ne pouvaient pas dépasser un budget total de 150 $. Par exemple, pour un bâtonnet de glace, 10 $ étaient retranchés au budget total d’une équipe. Il fallait donc être « judicieux dans l’utilisation des ressources ».

Lorsque l’heure allouée s’était écoulée, les créations ont été mises à l’essai à l’aide d’un simulateur de tremblement de terre fourni par les organisateurs. Elles ont été alors évaluées en fonction de leur capacité à empêcher le déversement du « déchet toxique ». Les juges ont également tenu compte du coût global du concept et de sa présentation par l’équipe (argumentaire).

En tant qu’animateur, j’étais réellement présent aux côtés de nos scouts. Ils ont compris le problème, ont travaillé en équipe et ont réalisé un concept fonctionnel en l’espace d’une heure, en restant en dessous du budget imposé. Compte tenu du nombre de participants, c’était une véritable réussite, la plupart des équipes n’ayant pas été capables de terminer leur projet.

Nos scouts ont soumis un concept se présentant sous la forme d’un trépied (quelque chose que nos scouts avaient déjà réalisé sur le terrain durant un camp). On peut donc dire que le scoutisme a donné aux jeunes, de bien des manières, des bases les aidant à réaliser un excellent concept lié aux STIM. En outre, nos scouts possédaient déjà de l’expérience en conception et en réalisation. Comme troupe, nous avons fait excellent usage du programme de sensibilisation « parlons sciences » offert par l’Université Dalhousie (parlonssciences.ca). Ainsi, nos scouts ont bien été aidés par leur esprit novateur, leur expérience en conception et en réalisation et leur excellent travail d’équipe. De plus, Ryan Greene, l’un des scouts de notre équipe, est porte-parole jeunesse national de Scouts Canada. Il a fait un excellent travail en « vendant » notre concept aux juges. Il s’agit là encore d’un exemple de l’apport positif du scoutisme aux jeunes.

26th Halifax Scout Group

Je crois que nous avons tous passé un très bon moment et eu beaucoup de plaisir. Aussi, grâce au merveilleux travail de nos scouts, nous avons reçu 100 $ pour financer notre participation au Jamboree canadien 2017. J’encourage tous ceux qui habitent en Nouvelle-Écosse à se renseigner sur les futurs événements organisés par l’organisme Engineers Nova Scotia. Celui-ci organise des événements au mois de mars, qui se trouve être le Mois national du génie. Nous vous verrons peut-être l’an prochain au Concours de création technique!

Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.