Groupe 1st Smith : d’un petit hameau à un groupe scout étoile!

L’influence du groupe scout 1st Smith Group est bien connue dans le petit village de Smith en Alberta. Grâce au Sentier canadien, le groupe qui a connu des jours plus difficiles à ses débuts est devenu un joueur important dans sa communauté avec un nombre grandissant de jeunes et de bénévoles.

Depuis que le Sentier canadien a été mis en œuvre, le nombre de membres du groupe 1st Smith a augmenté de 53,8 %, et les animateurs et les jeunes participent activement dans les évènements locaux à longueur d’année. La commissaire de groupe Michelle Sholtz a pris le temps de nous parler du succès de son groupe et d’offrir des conseils pour les autres groupes situés dans des régions qui ont des populations moins importantes.

« Ce n’était pas facile d’être un nouveau groupe », se rappelle Sholtz.

Ce n’est que lorsque le programme du Sentier canadien a été intégré lors de la deuxième année du groupe qu’un virage revigorant et stimulant s’est produit. « Pour être honnêtes, nous avons eu un peu de difficulté à s’ajuster au Sentier canadien au départ, mais nous avons travaillé fort », avoue Sholtz.

Une fois qu’elle a découvert la polyvalence du nouveau programme, Michelle a trouvé que le Sentier canadien offrait une vaste gamme d’activités et d’options, pour que chaque jeune puisse réaliser ses ambitions et développer ses intérêts. « Les animateurs ont pris tout ça et l’ont mis en pratique, et notre petit groupe de Smith a pris son envol. »

Le nouveau programme offre une flexibilité dans l’établissement d’objectifs personnels et favorise une croissance personnelle personnalisée pour chaque jeune. Ce virage a été fortement inspiré par l’Akela de la meute, Katelynn Weinrich, et l’animatrice de colonie, Chantelle Willis.

« Ces deux animatrices ont amené notre programme vers de nouveaux sommets », a affirmé Sholtz. « Elles sont tellement accessibles pour les enfants et elles sont toujours prêtes à les aider à essayer de nouvelles choses. Avec le Sentier canadien, on ne se fait pas dire quoi faire avec le programme, on demande aux jeunes comment on peut les aider à atteindre leurs objectifs et à découvrir de nouvelles choses. Certains enfants préféreront découvrir les sciences et lancer des fusées plutôt que d’aller en camping. »

En fait, l’an dernier, la meute a décidé de se concentrer sur le programme STIM. La fille de Sholtz, une scoute louveteau, a développé un grand intérêt pour les sciences pendant cette période, et avec les encouragements de Weinrich, son Akela, sa passion a pris de l’importance. « C’était rendu que nous avions le microscope et les feuilles de mélange de couleur sur notre table de cuisine presqu’en permanence », a affirmé Sholtz en riant. « Aussitôt que cette étincelle a été allumée par son Akela, ma fille était aux anges. »

En plus d’avoir fait découvrir un nouveau passe-temps à la fille de Sholtz, ce programme l’a aidé avec ses travaux à l’école. Lors de leur camp d’hiver l’an passé, les louveteaux ont travaillé sur une fiche de parcours afin de bâtir un pont. Et comme par hasard, peu de temps après, la fille de Sholtz s’est fait remettre un projet de construction de pont dans son cours de sciences. Grâce à son expérience scoute, elle a pu rapidement comprendre le matériel enseigné en classe.

Le groupe, en plus de favoriser l’apprentissage éducatif, la sécurité et la croissance personnelle, est un joueur actif dans sa communauté. Smith est un village qui compte seulement 75 élèves à l’école de la maternelle à la douzième année. Toutefois, le bouche-à-oreille s’est avéré très efficace auprès de cette modeste population pour le recrutement du groupe 1st Smith.

« Nous avons vraiment fait notre place comme groupe scout. Depuis trois ans, les jeunes scouts transportent le drapeau et mènent la marche pour le jour du Souvenir, un honneur que la ville a récemment accordé au groupe », nous révèle Scholtz.

Le groupe organise aussi une cérémonie de lumières de Noël chaque année à Smith, en offrant un sapin de Noël décoré pour la ville, du chocolat chaud et même une visite du père Noël pour la communauté gratuitement. De plus, le groupe organise des danses et des bingos pour les aînés, complètement gratuitement. En tant qu’acteur important de la communauté, le groupe s’est fait demander récemment de préparer un char allégorique pour la parade d’automne du village.

La dynamique entre les jeunes scouts et la communauté de Smith est demeurée saine et réciproque selon Sholtz. « Nous habitons un petit village, mais nous pouvons aider de tellement de manières pour bâtir la communauté. Ainsi, de nombreux membres de la communauté sont prêts à nous donner un coup de main pour nos évènements et campagnes de financement. »

Bien que leurs débuts aient été un peu longs, le groupe 1st Smith continue d’exceller dans son village. « Nous sommes là pour rester », a conclu Sholtz avec enthousiasme.

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.