Mon aventure de plein air au camp scout

Nous avons organisé notre camp d’une soirée dans un gymnase. Nous avons discuté des vêtements et de l’équipement de camping à apporter avec nous. Nous avons parlé de l’emplacement des tentes pour éviter que nous nous mettions à flotter. Lors de la planification du menu, nous ne nous entendions sur rien sauf sur le choix du dîner, nous voulions tous des « grilled-cheese ».

Il faisait beau lorsque nous sommes arrivés au camp, mais lorsque nous sommes arrivés à notre campement la pluie a commencé. Il a plu toute la journée et toute la nuit, pendant tout le camp.

La première journée, nous devions choisir deux activités parmi trois activités : la construction d’abris, l’utilisation d’un compas et la fabrication d’un feu. J’ai d’abord choisi l’activité avec le compas et c’était vraiment amusant. Nous avons même reçu un bonbon, mais avant de pouvoir le manger, nous devions l’utiliser pour l’activité. Nous avons reçu trois séries de coordonnées qui devaient nous ramener vers nos bonbons aux dires des bénévoles. Ça m’a pris trois essais avant de me rapprocher de mon bonbon, mais j’y suis arrivée et j’ai appris beaucoup. Une fois l’activité terminée, c’était l’heure du lunch, alors nous avons bien sûr mangé des « grilled-cheese ».

L’atelier suivant consistait à faire un feu. L’animateur nous a dit que l’on devait ramasser notre propre bois et je me suis écriée : «Quoi! Mais il pleut à verse! Nous ne trouverons jamais de bois sec pour allumer un feu! » Il est parti à rire et a répondu « Venez-vous-en!» Nous avons commencé à marcher. Une chance que j’avais mon manteau et mes pantalons de pluie parce que j’aurais été détrempée. J’ai réussi à trouver quelques morceaux de bois sec. Lorsque nous sommes arrivés sous la bâche pour faire le feu, nous avons reçu un paquet d’allumettes chacun. Dix minutes plus tard, il ne me restait que deux allumettes. J’ai fait un tas de brindilles de cèdre avec mon couteau et j’ai réussi à l’allumer avec mon allumette. J’ai commencé à souffler sur mon feu et il a grossi. Puis, j’ai entendu le signal sonore annonçant la fin de l’atelier de feu et l’heure du souper.

Pour le souper, nous avons fait cuire du maïs, des pommes de terre et des pois dans du papier d’aluminium sur le feu. Puis, j’ai préparé mon dessert, soit du bannock à la cannelle, cuit aussi dans du papier d’aluminium sur le feu. Tout le monde avait tellement hâte de le manger, que nous l’avons retiré trop tôt et avons mangé du bannock pâteux, mais c’était délicieux.

Après, je me suis couchée. Puisqu’il a plu toute la nuit, je n’ai pas réussi à ferme l’œil. Heureusement, notre tente était située plus en hauteur ce qui nous a permis de rester au sec. Le camp a été tellement amusant que même la température horrible n’a pas gâché notre camp scout.

Responses

Leave a Reply

Your email address will not be published.