PInsectes pollinisateurs, canots et randonnée : Une journée au lac Heart

En juillet 2016, le groupe 2nd Bramalea a accueilli la troupe 1st Banchory d’Écosse pendant 16 jours. Les jeunes des deux côtés de l’Atlantique étaient impliqués dans le processus pour planifier leur séjour. Les jeunes Canadiens ont demandé la permission pour participer à une randonnée Tree-Top dans l’aire de conservation du lac Heart, mais ils étaient aussi intéressés par un projet de service communautaire.

Lorsque des membres du groupe 2nd Bramalea ont contacté les responsables de Tree-Top Trekking, ils ont découvert, premièrement, qu’ils ne pourraient pas tous faire la randonnée en même temps et pendant une journée complète. Les discussions entre les scouts, les parents et les animateurs, ont mené le groupe à Toronto et dans une aide de conservation pour effectuer un projet utile de gérance de l’environnement. Vince D’Elia était le point de contact à TRCA, et il leur a fait part d’un beau projet avec la Fondation David Suzuki qui impliquait la création de jardins de plantes indigènes pour les insectes pollinisateurs dans de vieux canots. L’aire de conservation de Heart Lake renfermait déjà un jardin médicinal d’inspiration autochtone (Gitigan Mashkiki), soit l’endroit parfait pour ajouter un jardin pour les insectes pollinisateurs. Et quel meilleur symbole pour le scoutisme qu’un canot?

La planification de l’évènement consistait à coordonner les déplacements des jeunes entre l’expérience de randonnée Tree-top et le jardin médicinal. Les jeunes ont pu marcher le long du lac Heart et utiliser les escaliers installés par les scouts de Brampton lors d’un projet de gérance de l’environnement effectué quelques années auparavant. Dans le cadre des préparatifs, les membres effectuaient des évaluations liées à la sécurité chez Tree-top, et des explications sur le jardin médicinal d’inspiration autochtone étaient données par le cercle Four Colours Drum. Les jeunes ont eu droit à des histoires et des chants par les bénévoles des Four Colours accompagnés de tambours. Une offrande de tabac a été remise au grand-père et à la grand-mère des pierres qui encercle la portion intérieure du jardin, en signe de respect.

Les scouts se sont fait parler des défis auxquels font face les insectes pollinisateurs en Amérique du Nord, et de ce que cela signifie pour nos fermiers et nous-mêmes. Ils en ont aussi appris sur la biodiversité et sur comment ça aide nos écosystèmes à devenir plus forts et plus résilients. Notre succès était facilement mesurable par les sourires sur les visages de nos jeunes ainsi que par les 300 plantes indigènes qui ont trouvé une nouvelle demeure dans un canot autrefois aimés près du lac Heart. Nous avons célébré la journée avec un souper pique-nique mettant en vedette une chef en apprentissage qui avait déjà fait partie du groupe 2nd Bramalea. Les commentaires des jeunes ont été très positifs, et ils veulent savoir quand nous répéterons l’expérience!

Un gros bravo au Sentier canadien!

 

Responses

Leave a Reply

Your email address will not be published.