Compétences saisonnières : 12 conseils infaillibles pour le camping du printemps

Les journées les plus courtes et froides de l’hiver sont maintenant du passé et elles feront bientôt place à la fonte de neige printanière. Le début du printemps est un temps de l’année difficile pour faire du camping. Les adeptes de plein air devront peut-être braver des terrains mouillés et des nuits froides, mais à l’aide d’un peu de planification et d’une bonne attitude, les scouts peuvent profiter de la nature à tout moment de l’année! Découvrez nos douze conseils infaillibles pour faire de votre prochaine aventure de camping du printemps une réussite!

1. Emportez un tapis de sol.

Aussi connu sous le nom de « toile de sol », un tapis de sol (lien en anglais) agit comme une barrière étanche entre le plancher de votre tente et le sol. Il est toujours préférable de monter sa tente sur un terrain sec, mais ce n’est pas toujours possible au printemps. Un tapis de sol vous gardera bien au sec, pourvu que votre tente soit parfaitement montée par-dessus votre tapis. Si votre tente est mal montée, votre tapis de sol risque de conserver l’eau sous votre tente lorsqu’il pleut en empêchant l’eau d’infiltrer le sol.

2. Apportez de l’eau potable.

Au début du printemps, certains camps et parcs n’ont peut-être pas encore accès à de l’eau potable. Si possible, téléphonez à votre campement avant votre sortie pour vérifier que votre site a de l’eau potable. Les hautes eaux et les cours d’eau froide rapides peuvent indiquer qu’il n’est pas sécuritaire de recueillir et de traiter l’eau en provenance de lacs et de rivières où vous campez, en raison des rivages dangereux et des débris contenus dans l’eau. Si c’est le cas, soyez prêts et apportez suffisamment d’eau potable à votre campement.

3. Servez-vous de corde pour maintenir votre équipement en l’air.

La corde est un outil pratique de votre trousse de camping en toute saison, mais elle peut vous être particulièrement utile au printemps; vous pourriez l’utiliser pour suspendre un sac à ours ou une corde à linge. Quoi de plus idéal pour sécher vos chaussettes mouillées! Vous pourriez aussi vous servir d’une corde pour suspendre votre sac à dos et son contenu à une branche d’arbre solide pour garder vos choses au sec jusqu’à ce que votre tente soit montée.

4. Apportez un hamac de camping.

Un hamac de camping est une façon idéale d’éviter le sol mouillé printanier. Il vous permet aussi de minimiser votre impact sur un campement pendant les saisons estivale et automnale! (Conseil boni : Même si vous dormez dans un hamac douillet, apportez toujours votre tapis de sol [lien en anglais]. Il vous procura de l’isolation du temps frais nocturne sous votre corps.)

5. Construisez un radeau en rondins pour votre feu de camp.

Le triangle du feu comprend trois éléments : du carburant, de l’oxygène et de la chaleur. Un feu a besoin de ces trois éléments pour brûler. Dans les conditions printanières fraîches et humides, vous trouverez peut-être difficile de produire de la chaleur pour votre feu. Construire un radeau en rondins isolera votre feu du sol froid et mouillé et vous aidera à allumer un beau feu. Dans le foyer, déposez plusieurs bûches l’une à côté de l’autre comme pour faire un radeau sur le sol, puis montez votre feu de camp par-dessus. En plus de faire un beau feu, cette méthode minimisera également l’impact de votre feu, conformément aux principes du camping sans trace.

6. Empaquetez un allume-feu.

Que vous utilisiez un allume-feu du magasin scout (lien en anglais) ou un allume-feu que vous avez bricolé, cet outil peut vous venir en aide au printemps quand le bois sec se fait plus rare. Pour fabriquer un allume-feu, vous n’avez qu’à rouler des boules de ouate dans de la gelée de pétrole. Transportez vos allume-feux dans des sacs de plastique avec fermeture à glissière et vous serez mieux préparés lorsque viendra le temps d’allumer un feu de camp de printemps.

7. Pensez au principe de l’oignon.

La meilleure façon d’imiter un oignon, ce n’est pas de sentir l’oignon, c’est de s’habiller en couches. Vous verrez qu’en raison des changements brusques de température printaniers, vous pouvez porter un t-shirt un moment et un chandail peu après. Portez une couche de base et une couche intermédiaire faites de laine ou de fibres synthétiques (comme le polyester). Selon la météo, vous pourriez porter un t-shirt, une couche intermédiaire (comme un vêtement en molleton) et une couche extérieure imperméable. Enfilez et retirez vos couches de vêtements au besoin.

8. Apportez des chaussettes et des chaussures de rechange.

Le camping minimaliste convient bien à la saison estivale : même si vos chaussettes et vos chaussures se mouillent, elles sècheront probablement en un rien de temps. C’est toute une autre histoire au printemps. Gardez une paire de chaussures de camping sèches et des chaussettes de rechange chaudes dans votre sac à dos. Lorsque vous aurez terminé votre journée d’exploration, enfilez vos souliers secs avant votre soirée de camping. Vous trouverez sûrement difficile de ne pas sourire lorsque vous enfilerez vos chaussettes chaudes et sèches!

9. Portez des guêtres.

Bien qu’elles soient également utiles à d’autres moments de l’année, le printemps est particulièrement un bon moment pour porter des guêtres par-dessus vos chaussures de randonnée. Les guêtres sont des revêtements résistants qui couvrent le haut de votre botte et le bas de votre jambe pour éviter que la boue infiltre vos chaussures et vos lacets.

10. Si vous êtes pris au dépourvu, couvrez vos pieds de sacs de plastique.

Les chaussures de randonnée à l’épreuve de l’eau conviennent parfaitement au printemps, mais elles risquent de perdre leur imperméabilité à force d’être usées. Si c’est le cas, couvrez vos pieds de sacs de plastique avant d’emprunter un sentier couvert de boue. C’est bien mieux que de se promener les pieds mouillés pendant une journée fraîche de printemps!

11.Utilisez des bâtons de randonnée.

Même les randonneurs agiles trouveront qu’il est pratique de se promener à l’aide d’une paire de bâtons de randonnée (lien en anglais) au printemps lorsque les sentiers sont mouillés, couverts de boue et glissants. Ce contact additionnel avec le sol vous aidera à garder votre équilibre. Les bâtons de randonnée peuvent aussi s’avérer utiles lorsque vous croisez une flaque boueuse, car ils vous permettent de tester sa profondeur!

12. Partez en randonnée sur un terrain surélevé.

Il est plaisant d’emprunter des sentiers de randonnée qui longent des rivages ou traversent des terres humides à l’été et à l’automne, mais ces sentiers peuvent être submergés d’eau en début de printemps. Lorsque vous planifiez une randonnée, tenez compte de la topographie de votre destination. Partir en randonnée sur une crête montagneuse plutôt que dans une vallée est une bonne idée au printemps. En marchant sur un terrain surélevé, vous améliorerez les chances de faire une belle randonnée et suivrez le sentier au lieu de débroussailler votre chemin pour éviter les flaques. Votre randonnée respectera ainsi les principes du camping sans trace.

Responses

Leave a Reply

Your email address will not be published.