La voix des bénévoles : Comprendre la planification dirigée par les jeunes

L’aspect dirigé par les jeunes est l’un des quatre éléments du programme du Sentier canadien, mais c’est aussi un élément qui peut donner du fil à retordre aux animateurs. Bien que le leadership fasse partie du programme scout depuis ses débuts, cela représente souvent un défi pour nous, comme bénévoles, de « lâcher prise » et de laisser le programme aller dans une direction unique à un certain groupe de jeunes, au lieu de suivre ce que le programme « parfait » peut représenter pour un animateur.

Pour le groupe 6th Dundas, la transition vers un programme dirigé par les jeunes a été un peu plus facile avec la troupe qu’avec les autres sections. Avant le Sentier canadien, la Section fonctionnait déjà avec une cour d’honneur — ce que nous appelons maintenant l’équipe du leadership de la troupe. . Cette équipe participait à la planification, mais la plupart des éléments étaient gérés par les animateurs. La transition vers le Sentier canadien consistait à renforcer le processus de planification et de s’assurer que la semaine en entier était planifiée et que les activités étaient en partie mises en œuvre par l’équipe du leadership. Pour le 6th Dundas, la clé du succès c’était d’avoir un chef de troupe qui s’occupait de ce processus chaque année, afin d’offrir un exemple positif de leaderhsip jeunesse aux autres chefs de patrouilles et à leurs seconds de patrouille.

Avec l’équipe du leadership de la troupe qui prend les rênes, nous nous sommes rapidement rendu compte que les animateurs n’avaient plus besoin de planifier les rencontres de la troupe comme avant. Notre équipe d’animateurs adultes s’est alors concentrée sur la façon dont elle pouvait mieux soutenir la troupe des scouts et leur développement personnel au lieu d’essayer par toutes sortes de moyens d’assurer le bon déroulement des activités hebdomadaires.

Y a-t-il eu des ratés? Pendant un cycle de programme, la planification est devenue axée sur les aventures dispendieuses : l’escalade, les jeux d’évasion, etc. qui ne sont pas prévus dans le budget initial de la troupe. La participation dans certaines des activités a commencé à diminuer en raison des coûts, mais lorsque l’autre cycle de planification est arrivé, les jeunes ont été capables de reconnaître qu’il fallait un meilleur équilibre avec les aventures abordables. À la fin, les jeunes ont beaucoup appris à propos de la planification et d’une meilleure gestion budgétaire.

Bien que la troupe scoute a connu un succès rapide, la colonie des castors du 6th Dundas quant à elle a eu plus de chemin à faire. Les animateurs de colonie ont eu de la difficulté à mettre en œuvre un programme dirigé par les jeunes en fonction de l’âge des castors. Les colonies n’utilisaient pas les huttes, ne faisaient pas participer les queues blanches et avaient de la difficulté avec des problèmes de comportement. Le premier pas dans la bonne direction a été de faire participer nos queues blanches.

Pour un groupe de jeunes queues blanches énergiques, ce n’était pas envisageable de juste s’assoir autour d’une table pour parler du programme. Nous avons donc demandé aux jeunes de dessiner leurs activités favorites de la dernière année et pendant qu’ils s’exécutaient, nous leur avons demandé de nous dire quelles activités ils referaient et ce qu’ils voulaient essayer de nouveau. Ils sont eux des idées créatives et l’équipe des animateurs a réussi à capter ces idées et à cerner quelques thèmes communs. Avec l’aide des huttes, les animateurs ont fait une liste afin d’alimenter le programme pour le cycle en cours. La colonie était sur le chemin de la réussite.

Il y a eu d’autres défis bien sûr, puisque les castors ont un temps d’attention limité pour dessiner et faire un remue-méninge. La séance suivante, nous avons limité le temps pour la planification et nous avons eu moins de problèmes de bougeotte.

Au bout du compte, nous avons remarqué que plus nous utilisons cette façon de faire avec toutes nos sections, plus notre programme s’améliore en général. Nos jeunes ont fait des aventures vraiment amusantes auxquelles nous n’aurions sûrement pas pensé dans un programme dirigé par les animateurs.


Volunteer Voice

Bill Kowalchyk est un animateur de colonie et de troupe dans le groupe 6th Dundas. Il est aussi le sous-commissaire national du programme.

Responses

Leave a Reply

Your email address will not be published.