Randonnée dans les canyons

1erplace – Compétition du Prix de l’aventure Amory 2018

 

Notre équipe d’expédition, composée de dix aventuriers et de quatre scouts, s’est envolée de l’aéroport international Pearson de Toronto à Las Vegas le 30 juin. Notre plan était de faire de la randonnée pédestre dans trois régions différentes du Sud-Ouest américain. La planification et la formation pour ce voyage ont duré près d’un an, mais cela en a valu la peine. En effet, nous avons passé des heures à grimper des collines et à monter des escaliers extérieurs avec des sacs. La randonnée dans les canyons était très exigeante, mentalement et physiquement. Le soleil chaud et les canyons escarpés nous ont donné du fil à retordre, mais l’entraînement que nous avons eu pour nous préparer nous a donné la force nécessaire pour être en mesure de parcourir les sentiers et d’atteindre les points de vue tant espérés.

Quand nous sommes arrivés à Las Vegas, nous avons immédiatement été surpris par la chaleur du désert. En ville, il faisait environ 40°C. Les deux premiers jours du voyage ont été relaxes : épicerie, tri du matériel et séjour dans un AirBnB. Nous nous sommes même promenés dans Las Vegas, en regardant les grands hôtels, et nous sommes allés nous baigner dans une piscine locale pour nous rafraîchir de la chaleur du désert, en plus de regarder un spectacle de fontaine d’eau à l’hôtel Bellagio. Après notre séjour à Las Vegas, nous nous sommes dirigés vers Hoover Dam pour une visite historique, puis vers notre premier canyon : Grand Canyon.

Nous étions très excités à l’idée d’enfin parcourir les sentiers pour lesquelles nous nous étions entraînés.

Nous étions très excités à l’idée d’enfin parcourir les sentiers pour lesquelles nous nous étions entraînés. Notre premier sentier, Widforss Point, avait des points de vue incroyables et n’était pas trop difficile. C’était une excellente première randonnée, mais le meilleur était encore à venir. Nous avons vu à quel point le Grand Canyon était gigantesque! L’autre extrémité du canyon s’étendait jusqu’au bout de l’horizon! Après notre première randonnée, nous étions déjà émerveillés, mais le lendemain, nous avons parcouru le North Kaibab Trail, qui se rendait dans le fond du Grand Canyon. Ce sentier a été le plus difficile du voyage. Le sentier était très abrupt, avec beaucoup de virages en lacets et un dénivelé de 800 m. Nous nous sommes arrêtés dans une petite grotte pour le déjeuner et avons profité d’une vue magnifique sur le canyon. Nous avons décidé de faire demi-tour à ce moment-là, au lieu de parcourir les derniers 3 ou 4 kilomètres du sentier, car le soleil était rendu au-dessus de nos têtes et il y avait un risque réel de coup de chaleur ou d’épuisement si nous allions trop loin dans le canyon. Nous sommes remontés dans le canyon alors qu’il faisait 40°C et que le soleil frappait fort. Nous devions constamment mouiller nos chemises et nos chapeaux pour rester au frais et boire souvent. Après la longue randonnée, nous étions tous sales et épuisés, mais nous étions fiers d’avoir accompli la randonnée la plus difficile que nous ayons jamais faite. Ce soir-là, après le repas et le repos, nous nous sommes rencontrés pour discuter de la journée et avons pris la décision de nous lever à 4 h 30 du matin pour combattre la chaleur incroyable de l’après-midi. Le lendemain, nous avons fait nos valises et nous sommes partis pour Bryce Canyon.

Après 5 heures de route jusqu’à Bryce Canyon, nous avons relaxé au camping pendant le reste de la journée. Notre randonnée suivante était le sentier Fairyland et le sentier Sunrise Point (15 km avec 379 m de dénivelé). Comme prévu, nous nous sommes levés tôt pour voir le soleil se lever sur les hoodoos (des formations rocheuses naturelles impressionnantes et imposantes) et pour combattre la chaleur en terminant le sentier avant midi. Il ne faisait que 15°C au début et 24°C à la fin. Le sentier montait et descendait sur de nombreuses collines, et les points de vue étaient incroyables. Le canyon était immense et spectaculaire. À la fin de la randonnée, nous pouvions voir le sentier que nous avions parcouru, et il semblait si lointain. Après le dîner et une pause au camping, nous avons parcouru le sentier Navajo en soirée et marché à travers les hoodoos. C’était comme un grand labyrinthe, avec des structures géantes qui nous font zigzaguer entre elles. Le lendemain, nous nous sommes réveillés un peu plus tard, à 6 h du matin, pour faire plusieurs randonnées : les sentiers Queen’s Garden, Peek-A-Boo, Rim Trail et Sunrise Point pour finir (distance totale de 11 km). Les sentiers zigzaguent autour de la partie inférieure du canyon, et nous avons vu de nombreuses formations rocheuses naturelles, comme le Tower Bridge et le Queen’s Garden. Nous avons terminé notre randonnée matinale en marchant le long du bord supérieur du canyon en admirant des paysages pittoresques qui étaient beaucoup plus beaux que le paysage accidenté du Grand Canyon. Tout le monde est allé se coucher très tôt cette journée-là, car nous étions tous épuisés.

Il s’est avéré que notre destination préférée était la dernière du voyage : le Parc national de Zion.

Il s’est avéré que notre destination préférée était la dernière du voyage : le Parc national de Zion. Ce parc national n’était pas très loin de Bryce Canyon, et nous sommes arrivés au camping après un court trajet en voiture. Il était situé au fond d’un canyon et nous étions entourés de montagnes. En raison de la façon dont les canyons et le terrain accidenté influencent le chauffage solaire et la circulation de l’air, le fond du canyon demeure chaud tout le temps, de sorte qu’une partie du groupe a dormi dehors (sous les abris de pique-nique) pour rester au frais. Le lendemain, nous sommes allés faire une randonnée sur le sentier Angel’s Landing. Nous nous sommes réveillés à 4 h 30 du matin pour être les premiers à prendre la navette du canyon, qui nous a amenés à la randonnée. Angel’s Landing, le sommet du sentier, était extrêmement étroit (quelques mètres de large) et très abrupt avec une chute de 300 m de chaque côté. Nous nous sommes arrêtés avant le dernier kilomètre pour assurer notre sécurité, car il y a eu 17 morts sur cette portion du sentier. Certains d’entre nous étaient déçus de ne pas avoir pu terminer la randonnée, mais nous avons compris qu’il était plus sécuritaire de faire demi-tour. Nous avons quand même eu une vue incroyable sur le canyon, et nous avons continué jusqu’au sentier suivant, l’Emerald Pools. Nous avons vu trois mares alimentées par une petite chute d’eau venant du haut d’une falaise.

Le sentier Narrows ne ressemblait à aucune autre randonnée que nous ayons faite auparavant.

Le lendemain, nous sommes partis pour notre dernière randonnée, considérée par la plupart des membres de notre groupe comme leur meilleure randonnée à vie. C’était un changement à notre plan original de descente en tube dans le canyon, qui a été annulé en raison des bas niveaux d’eau. La randonnée Narrows ne ressemblait à aucune autre randonnée que nous ayons faite auparavant. Le sentier était dans un canyon de 500 mètres de profondeur. Le canyon a été creusé au fil du temps par la rivière Virgin, et il y avait de l’eau qui nous montait jusqu’aux chevilles dans certains endroits et jusqu’à la taille dans d’autres. Il y avait même une petite zone assez profonde pour que nous puissions sauter des rochers et nager. Il y a toujours un risque d’inondations soudaines dans le canyon, alors nous avons dû rencontrer les guides et suivre une formation avant d’être autorisés à entrer dans la zone. Le Service des parcs nationaux surveille étroitement les conditions météorologiques sur le plateau et ferme la randonnée s’il y a la moindre possibilité de pluie. C’était un peu effrayant, mais à mesure que nous courions, nagions et marchions dans le canyon, nous aimions cette randonnée de plus en plus. L’eau froide nous a gardés au frais tout le temps, et les points de vue étaient à couper le souffle. Sur le chemin du retour, certains membres de notre groupe (moi y compris) ont été guidés par l’animateur Steve à travers une genre de course à obstacles vraiment amusante dans le canyon dont nous nous souviendrons pour toujours. Après une incroyable randonnée de 16 km dans l’eau toute la journée, nous sommes revenus à notre terrain de camping et nous nous sommes reposés pour le reste de la journée. Nous sommes retournés à Las Vegas le lendemain et nous sommes rentrés à la maison.

Somme toute, ce voyage a été l’une des deux semaines les plus excitantes, éprouvantes, amusantes et mémorables de notre vie. Nous n’oublierons jamais cet incroyable voyage et nous le referions sans aucun doute si nous en avions la chance.

Responses

Leave a Reply

Your email address will not be published.